Je t’aime, je t’aime… Je t’haïs!

13 febrero 2009 a las 13:19 | Publicado en Francés | Deja un comentario

23

Une femme sur cinq a subi de la violence physique ou sexuelle dans sa vie de couple.

Deux femmes sur cinq ont connu de la violence phychologique.

Certaines femmes sont atteintes directement dans leur intégrité physique, sexuelle et physique. Elles sont humiliées, insultées, contraintes à l’isolemente, battues et violées. Bien souvent, l’agresseur n’est pas un inconnu. C’est leur mari, leur compagnon. Mais la violence ne commence pas avec les coups, comme on le croit souvent, mais bien avant, avec la violence phychologique; elle n’est pas aussi apparente que la violence physique.

La violence conjugale prend de nombreuses formes qui vont de l’humiliation à l’extrême brutalité physique. C’est un moyen utilisé par l’homme pour dominer sa compagne. Toutefois, les signaux d’alarme sont toujours plus ou moins les mêmes.

222

Alors il importe de reconnaïtre ces signaux pour prévenir ou stopper la violence quand il est encore temps. La violence a aussi des effets sur l’entourage, notamment sur les enfants qui peuvent être perturbés dans leur développement. Il arrive aussi parfois, plus rarement, que des hommes soient maltraités par des femmes.

En réalité, la violence conjugale concerne beaucoup de monde, on la trouve dans toutes les couches sociales et elle provoque souvent des blessures sévères. Il est souvent très difficile pour les femmes violentées de quitter leur agresseur.

Il est faux que la violence dans le couple ne concerne que peu de personnes. En réalité, au cours de sa vie, plus d’une femme sur cinq a subi de la violence physique ou sexuelle dans une relation de couple. Deux femmes sur cinq ont subi de la violence phychologique au cours de leur vie. Plus d’une femme connaît dans son entourage au moins une femme qui a été frappée au cours de sa vie par son mari ou ami.

Il faut dire que la violence contre les femmes touche des femmes, de toutes les cultures, de tous les âges et niveaux de formation et elle se manifeste aussi bien dans les villes qu’à la campagne.

Il est faux de dire que la violence est due à une perte momentanée de contrôle de l’homme et que l’alcool en soit la cause. La violence est un moyen pour contrôler et soumettre la femme.

La violence physique de l’homme contre la femmes, inclut les actes suivants: pousser, empoigner, bousculer, gifler, jeter un objet sur elle, donner un coup de pied, un coup de poing, mordre, battre, étrangler, menacer de mort, menacer ou blesser avec un couteau ou une arme de feu, etc…

violencia2qwfvck1Les femmes violentées ne peuvent pas facilement quitter leur agresseur. Des nombreuses difficultés empêchent les femmes de quitter un mari ou compagnon violent: elles ne savent pas où aller, elles n’ont pas d’argent, elles ont peur pour leur vie ou pour celle de leurs enfants, elles ont perdu toute confiance en elles et ne trouvent donc pas la force nécessaire pour s’en aller, etc…

La plupart des hommes qui se sont montrés violents avec leur couple promettent de changer. Pour prouver leur détermination, ils rapportent souvent des cadeaux à la maison. Et nombreuses sont les femmes qui veulent croire à leurs promesses de changement.

Mais l’homme fait pression sur la femmes, s’il n’obtient pas ce qu’il désire, il la menace physiquement ou sexuellement et après l’acte violent, l’homme demande pardon et promet un changement, mais après une phase de réconciliation, le cycle recommence.


Un chanteur peut-il faire promotion de la haine contre les femmes?

Les rappeurs n’ont pas inventé la violence, mais ils chantent des chansons avec des messages haineux contre les femmes, le rappeur Eminem a attiré un certain public et fait gonfler les caisses enregistreuses des marchands de disques. Lorsqu’il se donne un spectacle, Eminem soulève les foules en vociférenat: ”Ma chienne, je t’étranglerai la prochaine fois que je te f…”.

Dans Kim, Eminem menace de saigner sa femme. “You were supposed to love me, now bleed bith bleed.” (Tu devais m’aimer, alor saigne, salope, saigne). Si, dans les mêmes chansons, on avait remplacé le mot femmes par “juif” ou par “sale nègre”, la compagnie de disques aurait rapidement été forcée de se rétracter.

CONTRE LA VIOLENCE, TOLÉRANCE ZÉRO!

CRI CE QUE TU PENSES, CRI QUI TU ES, CRI TOUT CE QUE TU PEUX!

Cristina Morales Gómez

2º Bachillerato

Dejar un comentario »

RSS feed for comments on this post.

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s

Crea un blog o un sitio web gratuitos con WordPress.com.
Entries y comentarios feeds.

A %d blogueros les gusta esto: